Astuces et économies

Réduire ma consommation d’énergie facilement !

Rôle Energies vous propose des astuces et des conseils afin d’économiser facilement de l’énergies en réalisant de significatives économies.
C’est souvent simple en adoptants certaines habitudes et gestes au quotidien.

« Consommation : Une petite économie à l’achat peut engendrer des dépenses de fonctionnement importantes sur le long terme ! »

Avant d’acheter : comparez et regardez les étiquettes.

Les appareils électroménagers sont classés en fonction de leur consommation électrique. A correspond aux plus économes et G aux moins économes. Un appareil de classe A consomme en moyenne 50 % de moins qu’un appareil de classe C.

Four, Lave-linge, Sèche linge, Lave-vaisselle, réfrigérateur… Sont gourmands en énergie, les appareils électroménagers représentent entre 40 et 60 % de la consommation d’électricité d’un ménage (hors chauffage et production d’eau chaude électrique).

Ces dernières années les fabricants ont réalisés des progrès significatifs et les modèles récents se confirment bien plus économes que leurs prédécesseurs, avec l’apparition d’appareils de classes énergétiques A, A+ et même A++.

Savoir lire une étiquette énergétique !

Aujourd’hui, les classes énergétiques vont de A+++ (vert, le plus efficace) à D (rouge, le moins efficace). Pour les réfrigérateurs à absorption l’échelle va de A+++ à G.

Cette étiquette est en vigueur pour les appareils de froid, les appareils de stockage du vin, les lave-linge, les sèche-linge, les lave-vaisselle, les téléviseurs, les ampoules, les lampes, les aspirateurs, les chaudières, les fours, les pompes à chaleur…

L’étiquette reprend également la consommation électrique en kWh/an et la consommation d’eau en litres par an pour les appareils de lavage. Des pictogrammes indiquent le niveau de bruit en décibels (dB) et d’autres informations propres à chaque type d’appareil comme le volume utile pour les appareils de froid, le nombre de couverts pour les lave-vaisselle ou le kg de linge pour les lave-linge et les sèche-linge, …

Le saviez vous ? L’étiquette a été introduite en 1992 par la Commission européenne. Jusqu’en 2011, les appareils étaient classés en fonction de leur efficacité énergétique sur une échelle de lettres et de couleurs, la classe A (vert) étant la meilleure et la classe G (rouge) la pire.

Congélateurs et réfrigérateurs 

Les appareils de froid fonctionnent toute l’année et consomment de fait beaucoup d’électricité.

La consommation dépend de différends critères ; de la taille de l’appareil ; du type et des fonctions de l’appareil (volume de congélation, dégivrage automatique ou non, compartiment basse température, ventilation,…); de l’efficacité énergétique ; des conditions de placement et d’utilisation de l’appareil.

Il ne suffit pas d’acheter un appareil bien classé (A+++), il faut également choisir un appareil qui correspond aux besoins de la famille, notamment en terme de volume. Un réfrigérateur A++ de 300 litres consommera logiquement plus et sera plus cher à l’achat qu’un appareil A++ de 150 litres.

Depuis juillet 2010, les réfrigérateurs et congélateurs en-dessous de la classe B ne sont plus autorisés à la production : il n’y a plus que des appareils de classe A, A+, A++ et même A+++ en vente, Donc la classe A est donc … la plus énergivore !

Il y a une différence de 20% entre les classes: un réfrigérateur A++ consomme environ 40% de moins qu’un appareil semblable de classe A.

La classe énergétique est déterminée en fonction de l’indice d’efficacité énergétique qui tient compte de la consommation d’énergie annuelle, du volume et de la température la plus basse des différents compartiments. Cet indice prend également en considération d’autres facteurs tels que le type d’installation (appareil intégré ou non) et la présence d’un système sans givre.

Des pictogrammes indiquent les performances et les caractéristiques choisies :

  • pictoscapacité en litres de tous les compartiments de stockage
  • la capacité en litres du compartiment congélation
  • le niveau de bruit en décibels

Lave-linge

Le chauffage de l’eau représenta 80 à 95% de la consommation d’énergie d’un lave-linge.

La température de lavage du linge est donc le facteur déterminant pour économiser l’énergie. Nous vous conseillons donc d’éviter le plus possible les cycles à 60°C et 90°C et laver le plus souvent à 30 ou 40°C, ou à froid.

La vitesse d’essorage de votre sèche-linge est une donnée importante lors de l’achat du lave-linge : mieux vaut retirer l’eau du linge en faisant tourner plus vite le tambour (par exemple 1400 tr/min pour du coton) qu’en faisant fonctionner plus longtemps cette fonction.

Il y a une différence de 10% entre les classes: un lave-linge A++ consomme environ 20% de moins qu’un appareil semblable de classe A.

*Sur l’ancienne étiquette il y avait 3 lettres pour les lave-linge (par exemple AAA) : une pour la classe énergétique, une pour l’efficacité de lavage et la dernière pour l’efficacité d’essorage. Dans la nouvelle réglementation, toutes les machines de plus de 3kg de linge de capacité doivent appartenir à la classe d’efficacité de lavage A et cela n’est plus précisé sur l’étiquette.

Des pictogrammes indiquent les performances et les caractéristiques choisies :

  • pictos-lave-lingela consommation d’eau en litres/an
  • la capacité en kg de linge
  • la classe d’efficacité d’essorage
  • le niveau de bruit pendant le lavage et l’essorage

Les consommations d’énergie et d’eau annuelles ainsi que la classe d’efficacité d’essorage indiquées sur l’étiquette sont calculées en fonction des paramètres normés suivants, sur base de 220 cycles/an :

  • programme coton 60 °C à pleine charge ou en demi-charge
  • programme coton 40 °C en demi-charge
  • ”mode laissé sur marche” et “mode arrêt”

Lave-vaisselle

Comme pour le lave linge la consommation électrique est due au chauffage de l’eau et, selon l’appareil, au séchage. Utilisez le plus souvent possible le mode ECO, même s’il est plus long, c’est celui qui permet de réaliser le plus d’économie d’énergie et d’eau.

Il y a une différence de 10% entre les classes : un lave-vaisselle A++ consomme environ 20% de moins qu’un appareil semblable de classe A.

Des pictogrammes indiquent les performances et les caractéristiques choisies :

  • picto-lave-vaissellela consommation d’eau en litres/an
  • la classe d’efficacité de séchage
  • la capacité en nombre de couverts
  • le niveau de bruit

La classe d’efficacité énergétique est déterminée en fonction de:

  • la consommation d’énergie annuelle de 280 cycles de lavage standard lorsque le chargement est effectué avec le nombre de couverts indiqués.
  • la puissance et la durée du “mode laissé sur marche”
  • la puissance et la durée du “mode arrêt”

Télévision

Depuis fin 2011 les télévisions portent obligatoirement leur étiquette énergie.

La consommation des TV dépend de leur technologie (par ordre croissant : LCD à LED, LCD à tubes et plasma) et de leur taille.

Des pictogrammes indiquent les performances et les caractéristiques choisies :

  • picto-tvla présence d’un mode “arrêt”
  • la puissance absorbée en fonctionnement
  • la diagonale de l’écran en pouces et en cm (1 pouce = 2,54cm)

Le saviez vous ? La consommation moyenne des téléviseurs a été multipliée par 2,2 entre 1995 et 2008 passant de 140 kWh à 307 KWh / an. En effet, les téléviseurs à tubes cathodiques étaient les moins gourmands en électricité : les écrans LCD consomment 1,8 fois plus, et les écrans plasma 3,5 fois plus. Faites donc bien attention aux étiquettes avant votre achat.

Informatique

Il faut savoir que les postes fixes consomment plus que les ordinateurs portables car ils consomment 50 à 80 % d’énergie de moins que les fixes.

Conseils à retenir que ce soit pour l’achat ou l’utilisation de vos appareils électroménagers

Laver son linge à basse température : Un lavage à 30°C consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90°C !

Essorer son linge dans la machine à laver : Etendre plutôt que d’utiliser un sèche-linge.  Le sèche-linge étant énergivore : il consomme 2 fois plus que le lave-linge et représente 15% du budget énergie des ménages (hors chauffage).

 

Votre lave-vaisselle est économique : Il utilise moins d’eau que vous lorsque vous faites la vaisselle à la main. Pour profiter encore plus de ses bénéfices, faites tourner votre lave-vaisselle bien rempli et sur un programme éco ou à 50°C. Ça vous permettra de réduire votre consommation jusqu’à 45% par rapport à un programme intensif.

Gestes et habitudes quotidiens

Pensez d’éteindre tous vos appareils électriques et de débrancher vos chargeurs lorsque je ne les utilise pas :

Laisser vos appareils électriques en veille augmente votre facture d’énergie de plus de 10 % par an !  Par exemple, sur une année, votre télévision ou votre décodeur consomment davantage durant le mode veille (20 heures par jour) que pendant le fonctionnement (4 heures par jour) !

Pour vous simplifier la vie utilisez une multiprise avec interrupteur.

Le saviez vous ? Un appareil en veille n’est pas seulement un appareil dont la diode est rouge ! Il existe des veilles cachées : par exemple un chargeur de téléphone branché ou un ordinateur éteint mais branché continue de consommer !

Programmer le fonctionnement de vos appareils durant les heures creuses.

Pour vos ordinateurs évitez les « économiseurs d’écran de veille » qui font appel à des graphismes complexes et à des animations. En effet ils sollicitent beaucoup la carte graphique de l’ordinateur, voire plus que lors d’une utilisation normale et donc consomment plus !

Le chauffage

C’est le plus gros poste de consommation + ou – 65% des dépenses d’énergie. Pour le réduire :

Eviter de surchauffer. La température conseillée est 19°C dans le salon et la salle à manger et 16°C dans les chambres.

« Baisser la température de 1° c, c’est 7% de consommation en moins. »

  • Eteindre les radiateurs quand les fenêtres sont ouvertes pour aérer.
  • Lors de vos absences en journée,  laissez les volets et rideaux fermés pour conserver la chaleur et baisser le chauffage.
  • Baissez le chauffage dans les pièces inoccupées.
  • Purgez régulièrement les radiateurs.
  • Faites entretenir tous les ans la chaudière par un professionnel.
  • Installez un système de régulation et de programmation du chauffage.

Réaliser des travaux : 

Le saviez vous ? L’entretien annuel des chaudières est obligatoire. Une chaudière entretenue dure 2 à 3 fois plus longtemps et consomme 10% d’énergie en moins.

Eau chaude

  • Réglez la température de l’eau chaude sanitaire entre 55°C et 60°C (ce réglage permet également de supprimer le risque de brûlure).
  • Isolez vos tuyaux et le ballon d’eau chaude.
  • Installez un mitigeur ou un robinet thermostatique.

 

Investissez dans une technologie d’eau chaude sanitaire moins énergivore. Si vous disposez d’un ballon d’eau chaude sanitaire électrique classique, faites installer un système d’eau chaude thermodynamique et économisez jusqu’à 70% !

 

En suivant les conseils ci-dessus, vous réaliserez des économies et participerez à la protection de l’environnement, vous réduirez significativement votre facture d’électricité et gaz.

Sources : l’ADEME, consoglobe.com et energie-info.fr

Besoin d’un conseil ? Devis gratuit !

Faites-vous rappeler quand vous le souhaitez !     Me rappeler

Inscrivez vous à notre newsletter !

Email *

Commencez à écrire et appuyez sur Entrée